Logo BI.png

La Reproduction 2022 !

Qualité de la reproduction !

PREAMBULE.

Depuis 12 ans nous observons plusieurs paramètres, pour essayer de connaître chaque saison, la qualité de la reproduction de la Bécasse des bois en Europe et l'évolution de ses effectifs. Cette antériorité nous aide, pour avoir une analyse fiable de la situation.

La première phase consiste à estimer avant leur départ en migration prénuptiale, l'effectif des reproducteurs potentiel, en fonction de ce qui c'est passé pendant la migration automnale et l'hivernage ( pression de chasse, prélèvements, mortalité climatique, abondance de la fréquentation à la fermeture de la chasse). Car, même si c'est une Lapalissade, moins il y a de reproducteurs moins il y a de jeunes.

La deuxième phase consiste à relever d'Avril à fin Août, les conditions météorologiques dans tous les pays et régions qui sont des sites de reproduction et de nidification importants. Nous les connaissons, en particulier grâce à notre suivi de plus de 150 Bécasses qui ont été équipées de balises Argos depuis 12 ans.

Nous avons intégré dans notre estimation les effets du réchauffement climatique qui commencent à se faire sentir. Dès le printemps et pendant la reproduction, nous avons remarqué une tendance à la diminution de l'humidité des sols, qui se confirme depuis quelques années sur la quasi totalité des pays de la reproduction. A terme, elle peut s'avérer dangereuse principalement pendant l'élevage des jeunes

En fonction de tous ces paramètres, nous cherchons à connaître le niveau du succès de la production de jeunes, élément essentiel pour déterminer chaque année qu'elle sera l'évolution des effectifs.

En effet, nous avons appris à être très prudents avec les valeurs des Ages/ratio, qu'ils soient réalisés au baguage ou à la chasse. Nous avons constaté que les protocoles utilisés n'étaient pas compatibles avec la rigueur scientifique nécessaire pour qu'ils soient fiables. Leurs écarts et leurs différences, souvent inexpliqués, le montrent clairement. De plus ces Ages/ratio ne sont connus qu'après la fermeture de la chasse. Si le niveau de leurs valeurs demandait des mesures de préservation efficaces, comme la réduction des prélèvements et celle de la période de chasse, c'est trop tard !

Pour avoir un age/ratio proche de la réalité du terrain, l'idéal serait qu'il soit réalisé en Septembre avant le départ en migration automnale, sur un maximum de sites de forte reproduction. C'est très compliqué.

Pour ces raisons nous continuons nos observations, en attendant peut-être qu'un jour, un protocole scientifique adapté soit mis en place pour redonner de la fiabilité et de la cohérence, aux Ages/Ratio et aux indices d'abondance que nous connaissons !

Car, même si nous savons que la Bécasse des bois a une grande faculté d'adaptation, qu'elle est opportuniste, ce serait une grave erreur de croire que cela suffit pour que ses effectifs restent stables.

 

ARRIVEE sur les SITES de REPRODUCTION en 2022.

 

Cette année, encore une fois, à cause des prélèvements trop élevés de la saison 2021/2022, le nombre de reproducteurs devrait être en baisse.

Les dates d'arrivées sont proches de la normale, même un peu précoces. Elles se sont échelonnées comme toujours sur un bon mois et demi pour l'ensemble des pays concernés. Dans l'ensemble le début de la nidification n'aurait pas été trop retardé par du froid tardif. C'est un élément plutôt positif.

 

ANALYSE des Conditions Météo pendant la PERIODE CRITIQUE, 15 Mai-15 Juillet.

C'est sur cette période que nous continuons de concentrer nos observations. Elles sont de première importance pour juger du succès de la reproduction.

 

Russie : Hormis un léger manque d'humidité des sols, les conditions climatiques dans la grande majorité des régions ont été correctes. Un peu de froid tardif en avril, pluies dans la moyenne, températures normales, pas de phénomènes violents et dangereux. Nous pronostiquons une bonne reproduction.

 

Fennoscandinavie : Pas de surprises. Pour nous la reproduction s'est passée dans des conditions normales, correctes pour ces pays. Reproduction plutôt bonne.

 

Pays Baltes : Températures et pluviosité normales, pas de phénomènes dangereux. Nous avons cependant relevé un manque d'humidité des sols. Reproduction correcte.

 

Europe Centrale : La Pologne semble avoir échappé à la chaleur et la sécheresse qui a sévi sur la quasi totalité des pays d'hivernage, Royaume-Uni compris. Par contre le manque d'humidité des sols semble s'installer. Reproduction juste correcte.

 

En résumé à la fin de la période critique (15 juillet) la reproduction apparaît comme plutôt bonne.

 

ANALYSE des Conditions Météo pendant la PERIODE SECONDAIRE, 15 Juillet-31 Août.

Pendant cette période, nous n'avons pas remarqué de conditions climatiques qui auraient pu contrarier une bonne croissance des jeunes. Juste un léger manque de pluie et d'humidité des sols. Ce constat est valable pour l'ensemble des gros pays de reproduction. La période secondaire confirme les résultats enregistrés sur la qualité de la reproduction à la fin de la période critique.

 

Conclusion.

 

Avec les éléments en notre possession à fin Août, y compris les informations d'une partie de nos correspondants des gros pays de nidification, nous pronostiquons une reproduction 2022 plutôt bonne. Elle pourrait se classer parmi les meilleures des 12 dernières années. Cela devrait permettre pendant la migration post nuptiale, d'avoir un bon contingent de jeunes sur les grands couloirs migratoires Européens, avec en bémol la baisse inquiétante du nombre de reproducteurs.

 

 

Cependant, compte tenu du niveau exceptionnel de sécheresse et de manque d'eau, depuis le printemps sur la quasi totalité des pays d'hivernage en particulier en France, il y aura obligatoirement plus de concentrations et de déserts cette année que lors des saisons précédentes.

En l'absence de réglementations* adaptées à cette situation, la pression de chasse et les prélèvements Européens seront une fois de plus trop élevés, pour permettre à l'effectif reproducteur de se reconstituer !

 

*A ce jour, sauf erreur ou omission, nous n'avons toujours pas entendu les représentants cynégétiques Européens s'exprimer, sur les mesures à prendre face à cette situation exceptionnelle. Attendons...

  •  

 

Constat.

 

Heureusement que la sécheresse et le manque d'eau enregistrés sur les gros pays d'hivernage (France, Italie, Grèce, Espagne et même Royaume-Uni pendant le printemps et l'été), n'a pas touché les gros pays de reproduction en particulier la Russie pendant la période critique Cela aurait pu être catastrophique pour les Bécasses des bois.

Vu l'importance de ce phénomène climatique, nous avons été surpris par les déclarations de plusieurs représentants cynégétiques. D'après eux tout va bien. La sécheresse et le manque d'eau seraient meilleurs pour la reproduction des faisans, lièvres, chevreuils par exemple, que les années humides. Il n'y aurait pas de mortalité particulière.

Ces déclarations pourraient vouloir dire, que certaines régions ont été moins touchées que d'autres. Elles accréditent notre thèse, selon laquelle il y aura encore plus de concentrations et de déserts cette année.

En effet sur les départements que nous avons observé, le constat est le suivant.

Sans tenir compte des incendies*. Mortalité significative des arbres et des plantes. Tendance à la diminution des insectes. Mauvaise reproduction des oiseaux, avec peu de jeunes dans la majorité des espèces nichant chez nous.

Nous n'avons pas pu estimer l'impact sur les vers de terre. Nous pouvons craindre leur raréfaction sur la majorité des sites d'hivernage. Comme c'est la nourriture principale de la Bécasse des bois, il en résultera ce que nous disions plus haut ; de fortes concentrations, aussi dangereuses pour les Bécasses que les vagues de froid avec gel prolongé, à cause des prélèvements abusifs qu'elles provoquent toujours.

 

* A fin Août, la superficie des forêts brûlées en France est égale à la surface boisée du Finistère (70.000 hectares). Elle s'ajoute à l'augmentation des coupes de bois sur l'ensemble du pays, depuis deux ans.

 

 

 

La chasse de la Bécasse des bois Septembre 2022