GIRONDE et BECASSE des BOIS.

 

 

Le département de la Gironde est le plus étendu de France (10.000 km2).

Il est à la seconde place en superficie forestière (4.760 km2).

(En comparaison le Finistère : Superficie 6.700 km2, forêts 741 km2).

Il est situé sur l'un des meilleurs couloirs migratoires.

Les études réalisées par des spécialistes (dont FDC33 et OFB) montrent que la Gironde est un terminus migratoire, pour la majorité des Bécasses y posant les pattes.

Avec une gestion adaptée, ce département pourrait avoir une bonne fréquentation de l'espèce pendant toute la période de chasse et des survivantes potentiellement reproductrices en fin de saison. Ce n'est pas le cas !

 

La Chasse à la Bécasse en Gironde.

 

Environ 40.000 permis y sont délivrés et 25.000 carnets de prélèvements distribués.

Seulement 6.000 (23%) des carnets sont retournés (source OFB saison 2017/2018).

Sur les 25.000 chasseurs qui ont demandé un carnet de prélèvement, environ 13.000 déclarent chasser la Bécasse. Sur ces 13.000 chasseurs de Bécasses Girondins, environ 6.000 (seulement 45%) prélèvent une Bécasse et plus.

Sur ces 6.000 qui prélèvent, le prélèvement moyen est d'environ 5 Bécasses/saison.

16%( moins de 1.000 d'entre eux) prélèvent 10 Bécasses et plus, mais représentent plus de 50% du tableau. Moins d'1% atteint 30 Bécasses/saison.

Pour les 7.000 chasseurs qui ne prélèvent rien. Une petite partie chasse la Bécasse occasionnellement, mais la majorité déclare ne pas voir un oiseau, et abandonne progressivement la chasse.

Cette situation n'est pas surprenante, quand nous savons comment est chassée la Bécasse des bois en Gironde.

Elle est chassée tous les jours de l'ouverture jusqu'au 20 Février. Pas d'horaires de début et de fin de chasse. La passée est encore pratiquée.

Seules réglementions. Le PMA/30 national avec carnet de prélèvement et depuis 6 ans un PMA/ Hebdomadaire de 5 oiseaux, qui ne préservent chaque saison qu'un faible nombre de Bécasses ( moins de 2%).

 

 

Il faut ajouter : Lors des vagues de froid avec gel prolongé (2009 et 2017), chasse non fermée. Les techniciens FDC33 qui ne baguent presque plus. Aucune Bécasse équipée de balise Argos par FDC33, alors qu'elle l'a fait pour la palombe. Le GPS pourtant interdit pour les chiens d'arrêt, qui fait de plus en plus d'adeptes en l'absence de contrôles.

 

Le résultat est sans appel. Malgré l'étendue de la surface boisée Gironde, dès la fin Décembre ou au plus tard début Janvier, la majorité du territoire est « raclée ». Il ne reste que quelques rares  « cantonnées » très sauvages et rusées. Seules les réserves et les secteurs peu ou pas chassés préservent quelques reproducteurs potentiels.

Sauf vague de froid avec gel prolongé, il faudra attendre mi-Janvier pour revoir des oiseaux. Ceux qui sont sur le retour vers les lieux de nidification, qui est le signal du début de la période de reproduction chez la Bécasse des bois. Sauf qu' en Gironde, comme partout en France, il se tuera des reproducteurs potentiels jusqu'au 20 Février, à cause de l'étude très discutable du CNB (2002).

 

Les Prélèvements.

 

Depuis 11 ans, FDC33 ne respecte pas le décret ministériel de 2011, sur le retour des carnets de prélèvements. Phénomène aggravant elle continue de les distribuer chaque saison, à tous les chasseurs qui en font la demande, y compris les non retournant.

Comme elle ne pouvait pas connaître le niveau des prélèvements de la Gironde, elle a eu recours aux services d' un statisticien et de sa méthode pour y parvenir.

Chaque saison, un échantillon (1.000) des carnets retournés est tiré au sort et saisi. S'y s'ajoute un sondage téléphonique auprès d'un échantillon des non retournant(300) choisis aléatoirement par tirage au sort.

Comme l'échantillon change chaque saison, (pas les mêmes chasseurs pas les mêmes zones géographiques), ce biais peut modifier en + ou en – le tableau final.

Avec la méthode FDC33, sur 10 saisons (2010/2011 à 2019/2020), le tableau moyen est estimé à environ 32.500 Bécasses (variations 27.500 à 43.500).

En forte chute en 20 ans, par rapport au tableau 1998/1999 (69.200 source ONCFS).

 

Faute d'effectifs adaptés et suffisants, la police de la chasse en Gironde n'est pas capable de contrôler efficacement les chasseurs de Bécasse, pour faire respecter le peu de réglementations en vigueur.

 

Les représentants cynégétiques, sensés gérer et préserver la Bécasse des bois et défendre la pratique de sa chasse avec des chiens, sont pour le moins timides, en particulier les associations des clubs spécialisés, qui il est vrai représentent moins de 2% des chasseurs déclarant chasser la Bécasse en Gironde. Leurs représentants sont pourtant les seuls interlocuteurs de FDC33 et de son Président.

 

 

 

Aucune de leurs propositions n'a jamais vu le jour sur la dernière décennie, (à se demander s'ils en font) ? Nous en déduisons que la situation actuelle doit leur convenir, ainsi qu'à une partie de leurs adhérents.

 

Pour le confirmer, les résultats d'un questionnaire envoyé en Février 2020 par FDC33 aux chasseurs de Bécasses du département, afin d'améliorer les réglementations actuelles en faveur de la gestion de la Bécasse et de sa chasse.

 

Sur les 2.070 qui ont répondu : 66% ont répondu OUI *, pour voir évoluer les réglementations actuelles. A contrario les adhérents des clubs spécialisés Girondins ont majoritairement répondu NON à toutes les questions posées... Sans commentaires !

* Depuis plus de deux ans, FDC33 n'a rien fait pour améliorer les réglementations.

 

Nous pouvions penser depuis une dizaine d'années, que le travail d'un membre du CA, responsable de la commission Bécasse des bois et celui des techniciens FDC33, allait finir par payer. Ils ont accumulé de nouvelles et importantes connaissances, proposé des mesures de gestion très raisonnables pour chasser et prélever responsable.

Force est de constater qu'ils n'ont rien fait avancer, se heurtant au refus et à l'animosité des représentants des clubs spécialisés et de certains de leurs adhérents. Il paraît même que des membres du CA leur ont mis des bâtons dans les roues... Le réseau Bécasse FDC33 qu'ils faisaient bien fonctionner, semble avoir du plomb dans l'aile.

 

Voilà pourquoi la Gironde reste avec des réglementations d'un autre temps, totalement inefficaces pour gérer et préserver l'espèce afin d' assurer l'avenir et la pratique de sa chasse avec des chiens.

 

Constat.

 

Comme cette situation paraît convenir aux représentants cynégétiques actuels, elle n'est pas prête de changer. Pour preuve, le département de la Gironde repart pour la saison 2022/2023 avec les mêmes réglementations en vigueur depuis 7 ans. Pour la Bécasse elles ne servent à rien ou presque...

 

 

 

 

Philippe Vignac. Chasseur Chercheur Bécasse des bois. Mai 2022

Photo Franck Ricaud

Logo BI.png